CENTIF : 193 rapports transmis au Procureur en 13 ans (responsable)
APS
SENEGAL-SOCIETE

CENTIF : 193 rapports transmis au Procureur en 13 ans (responsable)

Kaolack, 24 juin (APS) - La Cellule nationale de traitement des informations financières (CENTIF) a traité 1370 dossiers entre 2005 à 2018, transmettant 193 rapports au procureur de la République, a affirmé lundi Cheikh Mamadou Bamba Niang, directeur des affaires juridiques de cette institution. 
 
‘’Depuis sa création en 2005, la CENTIF a reçu 1370 dossiers et leur traitement a permis la transmission de 193 rapports au procureur de la République’’, a notamment dit M. Niang, au cours d’une rencontre de sensibilisation sur le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, tenue à Kaolack. 
 
‘’Durant la même période, la CENTIF a été à l’origine du jugement et de la condamnation de plusieurs personnes pour blanchiment de capitaux’’, a-t-il ajoute en rappelant que des sessions de formation et de sensibilisation avaient été aussi organisées au profit des assujettis et des acteurs du secteur public.
 
Il a expliqué que la sensibilisation est un des aspects du plan d’actions mis en œuvre par la CENTIF.

’’Cette obligation de sensibilisation fait suite à l’adoption en 2018 de la nouvelle loi sur la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme’’, a rappelé le directeur des affaires juridiques de la CENTIF. 
 
Selon lui, il y a nécessité de partager le contenu de cette loi avec l’ensemble des acteurs pour leur permettre de la comprendre et de se l’approprier.

Les publics ciblés sont les agents de l’Etat, les assujettis, les forces de sécurité et de défense, l’administration territoriale, les élus locaux et la presse locale, a-t-il ainsi listé. 
 
L’adjoint du gouverneur chargé du développement, Baboucar Moundor Ngom, a souligné que le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme sont des phénomènes très complexes qui nécessitent l’implication de l’ensemble des acteurs.
 
‘’Le Sénégal compte 10 régions frontalières sur 14. Tenant compte du rôle important de la CENTIF, il est nécessaire de voir comment faire pour disposer d’antennes au niveau des pôles régionaux’’, a estimé M. Ngom.

Il s’est engagé à en faire une recommandation phare.
 
 

AFD/AMD/MD/AKS