Casamance : un historien insiste sur la prise en charge psychologique et sociale des populations
APS
SENEGAL-SOCIETE

Casamance : un historien insiste sur la prise en charge psychologique et sociale des populations

Ziguinchor, 16 juil (APS) - L’historien Nouha Cissé a rappelé samedi l’importance d’une prise en charge psychologique et sociale des personnes affectées par le conflit en Casamance.
 
’’Le problème de la prise en charge psychologique, sociale est extrêmement importante dans la mesure où elle permet de remédier à certaines frustrations qu’ont connues les populations’’, a-t-il avancé.
 
Il intervenait lors d’un atelier de partage d’expérience sur les relations entre les problèmes de l’environnement et la question des migrations, initié par l’Agence presse sénégalaise (APS) et la Fondation Konrad Adenauer Stiftung (FKA).
 
""Les frustrations sont grandes, surtout au niveau des jeunes qui ne sont pas très souvent entendus par des politiques’’, a-t-il relevé.
 
Selon l’ancien proviseur du lycée Djignabo de Ziguinchor, il y a des jeunes qui ont gardé des souvenirs qui peuvent les détruire plus tard, s’ils ne sont pas prise en charge. Pour cette raison, il a plaidé pour une prise en charge efficace par la prise en considération de leurs revendications.
 
Ces frustrations, si elles ne sont pas réglées, peuvent créer des monstres qu’on ne pourra plus maîtriser, a-t-il averti. 
 
Pour lui, la question de la prise en charge psychologique est extrêmement importante. ’’Pour l’image du pays et pour la souveraineté nationale, il est bon qu’il y ait un programme spécifique prenant en compte des problèmes de la sénégalité’’, a-t-il affirmé.

Il a par ailleurs soutenu que le règlement du conflits casamançais passe par la réalisation d’infrastructures et la prise en compte des besoins des populations.

AMN/ASG