Bintou Djibo rappelle l’impératif de nouveaux modèles économiques pour atteindre les ODD
APS
SENEGAL-NATIONS UNIES-ECONOMIE

Bintou Djibo rappelle l’impératif de nouveaux modèles économiques pour atteindre les ODD

Dakar, 15 déc (APS) - De nouveaux modèles économiques et financiers s’imposent pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD) a indiqué, jeudi à Dakar, la représentante résidente du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Bintou Djibo
 

’’Pour réaliser les objectifs du développement durable (ODD) d’ici 2030, la nécessité d’établir de nouveaux modèles économiques et de financement à travers la mobilisation de ressources du secteur public et privé s’imposent’’, a-t-elle dit, lors de la célébration du 50ème anniversaire du Fonds d’équipement des Nations unies (UNCDF).

A l’avenir, a-t-elle déclaré, l’UNCDF continuera à repousser les limites de l’inclusion financière en appuyant la réforme des politiques et de la réglementation. 

Il entend y parvenir ’’en effectuant des diagnostics de données pour stimuler le changement et encourager le secteur privé à investir en aidant à déployer les services financiers numériques à grande échelle ainsi qu’en appuyant la conception de services faciles à utiliser’’.
 
Pour la représente résident du PNUD, la micro finance reste un instrument important pour accélérer le développement. 
 
’’La coopération entre le Sénégal et l’UNCDF remonte à la fin des années 1980’’, a-t-elle rappelé. Elle souligne que grâce à cette coopération, l’UNCDF a appuyé le développement économique du pays à travers le renforcement des mécanismes de financement des collectivités locales et du secteur privé depuis 2008. 
 
’’L’UNCDF a mis en place un programme d’appui à la décentralisation en milieu rural (PADMIR) au niveau des départements de Kaffrine et de Kébémer, sur la période 2000 et 2007’’, a pour sa part témoigné le secrétaire général du ministère de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire, Etienne Turpin. 
 
Il a aussi soutenu que l’UNCDF a contribué, avec d’autres partenaires, à la consolidation d’un cadre fédérateur d’harmonisation des procédures d’appui à la décentralisation et au développement local que constitue le Programme national de développement local (PNDL).

M. Turpin a rappelé que l’exécution du programme PNDL depuis 2006 s’est traduite par des avancées significatives dans le processus de décentralisation local au Sénégal. 
 
’’D’importants pas ont été franchis dans la mise à jour du cadre institutionnel de la décentralisation, la consolidation de mécanismes de financement des collectivités locales et le renforcement des capacités des acteurs du développement local’’, a-t-il fait valoir.
 
Le représentant du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Mayacine Camara, a pour sa part indiqué que les actions conjuguées du gouvernement et de l’UNCDF ont permis d’élargir les opportunités de financement local, de créer des valeurs ajoutées et d’améliorer les capacités institutionnelles des institutions de micro finance.
 
Pour souligner la pertinence et l’impact des interventions du PNUD, a-t-il poursuivi, il a évoqué le Projet d’appui au développement économique local, qui a permis aux femmes rurales de bénéficier des financements pour leurs activités génératrices de revenu. 
 
Il a déclaré que les autorités accordent une importance particulière à l’innovation, à travers la libération du plein potentiel du secteur des télécommunications et des technologies de l’information, en vue de placer l’économie sur la rampe de l’émergence avant 2020. 



 


AMN/ASG/PON