Benoit De Ruffray défend la grande histoire d’Eiffage avec le Sénégal
APS
SENEGAL-FRANCE-ECONOMIE

Benoit De Ruffray défend la grande histoire d’Eiffage avec le Sénégal


Dakar, 25 nov (APS) - Le président-directeur général du groupe Eiffage, Benoit De Ruffray, a défendu vendredi à Dakar la grande histoire vieille de 90 ans de son entreprise avec le Sénégal, estimant d’ailleurs qu’elle n’en est qu’à ses débuts.


‘’C’est un peu difficile de parler du bilan mais c’est une grande histoire avec le Sénégal. Quatre-vingt dix ans (90 ans) peuvent paraitre beaucoup, mais c’est le début d’une grande aventure’’, a déclaré M. Ruffray lors d’une conférence de presse, à l’occasion de la célébration des 90 ans de présence d’Eiffage au Sénégal.


‘’On a accompagné le Sénégal dans toutes les grandes évolutions’’, a-t-il dit.


Il a cité l’autoroute à péage qui ‘’est un succès pour le développement du Sénégal et le rayonnement économique du pays’’. Eiffage répond aussi à tous les enjeux liés à l’énergie, selon son patron.



‘’Le Sénégal est une vitrine pour nous parce que c’est un phare avancé de l’Afrique et une vitrine de rayonnement’’, a soutenu Benoit de Ruffray, relevant que beaucoup de talents sénégalais contribuent au succès de l’entreprise.


‘’Notre attachement à la terre sénégalaise depuis près de 90 ans nous a fait toucher du doigt les réalités du pays, nous a motivés pour agir en véritable acteur et nous a fait développer la notion de partenariat plutôt qu’une relation à sens unique’’, a-t-il dit dans un document reçu à l’APS.


‘’Les équipes de l’Autoroute à péage, formées par nos experts il y a 4 ans aux métiers de l’exploitation autoroutière, ont développé des partenariats techniques ou scientifiques avec les écoles et universités sénégalaises’’, a-t-il ajouté.


Il relevé que de jeunes ingénieurs sénégalais issus de ces centres d’excellence et aujourd’hui intégrés dans les équipes d’Eiffage ‘’ ont développé un logiciel interne de gestion d’infrastructures’’.


‘’Cet outil n’existe pas au sein des concessions autoroutières EIFFAGE… ou plutôt n’existait pas. Puisque, cet été nos jeunes ingénieurs sénégalais se sont rendus en France pour y installer leur outil et former leurs homologues français à son utilisation. Le transfert de compétences est à double sens chez EIFFAGE. Finalement, je parlerais plutôt de partage de compétences….’’, a-t-il salué.


Il a assuré que toutes ces actions sont développés au sein d’un Observatoire socio-économique et environnemental de l’autoroute, ‘’là encore en partenariat avec des universités de renom telles que l’UCAD ou l’UGB’’.


‘’L’objectif est clairement le développement en Afrique’’, selon Benoit De Ruffray, qui souligne que la stratégie au service de cet objectif ‘’doit se baser d’abord sur un état des lieux’’.


‘’En Afrique, la priorité est donnée à l’Energie et aux Infrastructures. Par ailleurs, une certaine jeunesse, qui a voyagé et étudié hors du continent, a aujourd’hui des capacités qu’elle souhaite mettre au service du développement’’, a-t-il dit.



‘’Nous la côtoyons tous les jours. Elle est formée de jeunes femmes et jeunes hommes extrêmement compétents sur lesquels il faut compter. Pour notre part, nous continuons à les intégrer à tous les niveaux de notre hiérarchie’’, a-t-il ajouté.

TMN/OID/ASG