Attaque de Borofaye : évacuation aérienne nécessaire pour deux blessés dans un état critique (Directeur)
APS
SENEGAL-SOCIETE-SANTE

Attaque de Borofaye : évacuation aérienne nécessaire pour deux blessés dans un état critique (Directeur)

Ziguinchor, 7 jan (APS) – Deux des six blessés de l’attaque de Boffa Baillote, du nom de cette forêt classée située dans la périphérie de Ziguinchor (sud), doivent être évacués d’urgence par voie aérienne sur Dakar pour bénéficier de soins plus adaptés à leurs blessures, a confié à l’APS le directeur du centre hospitalier régional de Ziguinchor, Martial Coly Bop.
 
‘’Les blessés ont passé leur première nuit à l’hôpital. Les trois sont dans une situation stable. Mais, il y a deux cas qui nécessitent une évacuation d’urgence sur Dakar. Ces deux cas ont besoin des soins en chirurgie-vasculaire et en neurochirurgie’’, a expliqué M. Bop à l’APS.
 
‘’Nous sommes en train de nous préparer pour une évacuation par voie aérienne’’, a-t-il rassuré.
 
Treize jeunes ont été tués et six autres blessés dont un grièvement dans une attaque attribuée à des éléments armés supposés appartenir au Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC), samedi après-midi à Boffa, dans le département de Ziguinchor.
 
Partis en brousse à la recherche de bois, ils auraient dépassé la zone tampon séparant les positions de l’armée sénégalaise de celles des combattants du MFDC, mouvement combattant pour l’indépendance de la Casamance depuis 1982.Retour ligne manuel
 
Ils ont été capturés par des hommes armés dans la forêt de Boffa, située dans les environs de la commune de Boutoupa Camaracounda, avant d’être exécutés.Retour ligne manuel


Le président de la République, Macky Sall a ordonné que les auteurs de l’attaque soient "recherchés et traduits en justice".


Il a "immédiatement convoqué le Conseil national de sécurité’’ et "instruit les forces de défense et de sécurité, activement engagées dans cette partie de la Basse Casamance, pour que force reste à la loi’’. "Il a également ordonné que les auteurs de cet acte criminel soient recherchés et traduits en justice".


MTN/OC/ASG