Dakar-Tambacounda : les travaux d’entretien de la voie ferrée lancés
APS
SÉNÉGAL-TRANSPORTS

Dakar-Tambacounda : les travaux d’entretien de la voie ferrée lancés

Tambacounda, 6 sept (APS) – Le directeur général de la Société nationale des chemins de fer du Sénégal, Kibili Touré, a procédé lundi, au lancement des travaux d’entretien et de maintenance de la voie ferrée reliant Dakar (Ouest) à Tambacounda (Est), un préalable à la circulation de nouvelles locomotives à partir de décembre.
 
"Nous lançons les travaux d’entretien et de maintenance de cette voie pour qu’en décembre prochain nous puissions faire circulaire les locomotives à une distance moyenne de 50km à l’heure de Dakar à Tambacounda", a-t-il dit.
 
Le directeur général indique que les trois premières locomotives prendront la mer à partir de l’Afrique du sud au courant du mois de septembre pour arriver en début octobre à Dakar. 
 
"De tout temps, le chemin de fer dispose d’une branche infrastructure qui fait le travail d’entretien et de maintenance qui va permettre à la voie d’être circulable entre Tambacounda et Dakar en érigeant un tableau logistique", a souligné M. Touré.
 
Selon lui, la Société nationale des chemins de fer du Sénégal s’est engagée dans une démarche de réhabilitation et de rénovation de cette infrastructure qui va fêter ses 100 ans dans deux ans. 
 
La gare ferroviaire de Tambacounda est composée d’un bâtiment administratif, d’un dépôt où on fait l’entretien des locomotives, d’un hôtel avec 8 chambres qui servaient d’habitat.
 
Dans sa perspective de modernisation, la société des chemins de fer du Sénégal ambitionne de mettre sur les rails Dakar-Tambacounda Fast track TVG en double voie de 22, 5 tonnes à l’essieu qui va démarrer en septembre 2022.
 
Il est aussi prévu un aménagement de plus de 6 hectares dans un premier temps avant de construire un hub logistique sur une superficie de 100 hectares pour décharger les conteneurs qui viendront de Dakar.
 
A cet effet, Kibili Touré a interpellé la population sur la nécessité de préserver les entreprises ferroviaires et le patrimoine foncier ferroviaire.
 
"Nous pouvons imaginer que chaque Sénégalais souhaite la reprise du chemin de fer. Mais, ce sont souvent, les mêmes qui occupent les emprises et construisent un peu partout. Donc, les populations doivent nous aider à entretenir la gare", a dit le directeur général.
 
Au cours du lancement des travaux d’entretien et de maintenance, M. Touré a également installé un nouveau chef de gare et un chef de région pour donner plus de dynamisme et continuer à animer la gestion des chemins de fer de Koungheul (Kaffrine) à Kidira (Tambacounda).
 
SDI/ASB/AKS