Al Makhtoum, un guide pieux, bienveillant et généreux (témoignages)
APS
SENEGAL-NECROLOGIE-TEMOIGNAGES

Al Makhtoum, un guide pieux, bienveillant et généreux (témoignages)




Dakar, 17 mars (APS) – L’émotion était vive au domicile de Serigne Cheikh Ahmad Tidiane Sy ’’Al Makhtoum’’ à Dakar, le défunt khalife général des tidjanes qui reste, pour beaucoup, un homme pieux, bienveillant et généreux. 
 


 VOIR LA VIDEO
 


A la tête de cette confrérie - l’une des plus grandes du Sénégal-, depuis décembre 2012, "Al Makhtoum" est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi. Il a été inhumé à Tivaouane, la capitale spirituelle de la confrérie, où son porte-parole, Abdoul Aziz Al Amine, le remplace désormais.




La nouvelle de son décès a plongé de nombreux Sénégalais, les disciples de la confrérie en particulier, dans une immense tristesse.




A Dakar, sa maison située à Fann Résidence ne désemplissait pas mercredi. En milieu de journée, elle refusait encore du monde, avec une foule de fidèles venus marquer leur solidarité avec sa famille. 




Sur les visages des personnes venues présenter leurs condoléances, on pouvait lire la tristesse, comme en témoignent les nombreuses larmes qui coulaient et le calme qui régnait sur les lieux.




"Al Makhtoum nous a éduqués à travers des exemples. Si quelqu’un arrive dans la maison, il n’attend même pas que la personne vienne la saluer : il vient ouvrir la porte et porter ses bagages", témoigne une des homonymes de l’épouse du disparu, Sokhna Aida Diouf.




Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy "était un exemple et quelqu’un qui a consacré tout son temps à faire de bonnes choses pour le Sénégal et le monde entier", affirme l’ancienne magistrate Mame Kairé Sow Fall, cousine de Sokhna Aida Dème, l’épouse d’Al Makhtoum.





Serigne Cheikh Ahmad Tidiane Sy "était ami avec tout le monde". ajoute Mame Kaïré Sow Fall, membre de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC), selon qui "c’est le Sénégal qui a perdu" avec le rappel à Dieu de ’’Al Makhtoum’’.




De son côté, Serigne Aliou Mbacké Gaindé Fatma, fils adoptif de Serigne Cheikh Tidiane Sy déclare que son rappel à Dieu de ce dernier constitue "une nouvelle très triste". 




Son décès "a surpris tout le monde. Nous rendons grâce à Dieu parce que si des choses comme ça arrivent, nous devons nous remettre à Dieu", a-t-il dit, un peu philosophe.





"Il était notre ami, notre père et il était très proche de nous, de telle sorte qu’il me considérait comme son fils. Et, c’est pour cela que, quand j’ai appris la nouvelle, on s’est automatiquement rendu à son enterrement avec toute la famille", témoigne-t-il encore.




Il ajoute que le défunt guide spirituel des tidjanes "était une personne d’une grande dimension, un opérateur économique et un grand industriel".




"Ce qui m’a le plus marqué chez lui, c’est son retrait spirituel, qui consistait à rester sept ans ou plus sans voir personne, en se consacrant à des prières", termine-t-il.




 

OT/ASG/BK