AJ/PADS/A fait 12 recommandations sur la gestion du pétrole et du gaz
APS
SENEGAL-HYDROCARBURES-GOUVERNANCE

AJ/PADS/A fait 12 recommandations sur la gestion du pétrole et du gaz

Dakar, 11 juin (APS) - And Jëf /Parti africain pour la démocratie et le socialisme/authentique (AJ/PADS/A) a rendu publiques 12 recommandations sur la gestion des ressources de pétrole et de gaz du Sénégal, a appris l’APS, ce lundi, alors que des concertations nationales à l’appel du chef de l’Etat s’ouvrent mardi.
 
Les concertations nationales sur l’exploitation des ressources pétrolières et gazières visent à "instaurer une Gouvernance inclusive et transparente de nos ressources naturelles et [...] asseoir un consensus national durable sur les orientations stratégiques qui encadrent le développement, au service exclusif de la Nation, de l’industrie pétrolière et gazière", a expliqué Macky Sall lors du dernier Conseil des ministres. 
 
Les recommandations rendues publiques par AJ PADS/A sont le fruit d’un panel que le parti a organisé le 7 juin sous l’égide de son secrétaire général, Landing Savané.
 
Pour AJ(AJ/PADS/A, membre de la mouvance présidentielle, il faut "séparer les ressources provenant des hydrocarbures du Budget national". Il estime que "cette manne doit être mise dans une sorte de fonds souverain qui viendrait épisodiquement en soutien aux différents projets et programmes selon une répartition bien définie".
 
La formation politique indique qu’il faut aussi "éviter que les ressources du pétrole ne déstructurent l’économie nationale", et mettre en place "un observatoire permanent autonome parmi les instruments de régulation" à côté du COSPETROGAZ. 
 
De même, AJ(AJ/PADS/A invite les autorités à renforcer la sécurité intérieure et celle des frontières, à éviter d’hypothéquer les ressources pétrolières, à bien négocier les contrats et à asseoir une bonne répartition des ressources.
 
Il plaide aussi pour "une meilleure prise en compte des questions environnementales, la formation aux métiers du pétrole, le développement d’une industrie pétrochimique" au Sénégal.
 
Les camarades de Landing Savané estiment qu’il faut "développer les capacités de transformation locale et recentrer l’économie (nationale) sur la sous-région, bannir une économie de l’artisanat et promouvoir l’entreprenariat". 

OID/ASG/ASB