Festival
APS
ALLEMAGNE-CINEMA

Festival "Afrikamera 2017" : quelques échos

+++De l’envoyé spécial de l’APS : Aboubacar Demba Cissokho+++
 
 
Berlin (Allemagne), 15 nov (APS) – Entre les projections, débats et échanges autour des films, voici des échos de la dixième édition du festival "Afrikamera" qui s’est ouverte lundi à Berlin (Allemagne). 
 
—Journal Rappé : Lundi soir, à Berlin, le rappeur sénégalais Xuman a lancé la dixième édition du festival "Afrikamera" par une session du "Journal rappé", performance artistique proposant une lecture à la fois critique et humoristique de l’actualité, passant de la dénonciation du néocolonialisme, de la corruption, des guerres et crises répétées dans le monde, des publicités mensongères, etc. Entre lecture sur scène et projection d’une compilation de sessions, Xuman a gagné en applaudimètre devant un public conquis par la créativité d’artistes du milieu hip-hop.
 
—Sembène : En cette année 2017, marquant le dixième anniversaire de la disparition de l’écrivain et cinéaste Sembène Ousmane (1923-2007), le festival a proposé dans sa programmation le film "Ceddo", sorti en 1977. Dans la filmographie de "l’aîné des anciens", cette œuvre est le dernier acte d’une trilogie dont les deux autres éléments sont "Emitaï" et "Xala". D’une brûlante actualité, "Ceddo" montre, à travers la pénétration avec violence de l’islam et du christianisme, la violence avec laquelle ces religions ont été imposées et les actes de résistance se sont mis en place. 
 
—Hort Kohler : L’ancien président de la République d’Allemagne (2004-2010) a honoré de sa présence la cérémonie d’ouverture de la dixième édition du festival "Afrikamera". Accompagné de son épouse, il a pris place dans le public d’une grande salle du Kino Arsenal, avant de s’adresser, à la demande du directeur de la manifestation, Alex Moussa Sawadogo, aux festivaliers. Il est resté voir le film d’ouverture "Wùlu", du Franco-Malien Daouda Coulibaly. 

ADC/ASB/PON