Abdou Latif Coulibaly déplore la légèreté du débat sur les hydrocarbures
APS
SENEGAL-EDITION

Abdou Latif Coulibaly déplore la légèreté du débat sur les hydrocarbures

Dakar, 16 fév (APS) – Abdou Latif Coulibaly, le porte-parole de la Présidence sénégalaise, a regretté samedi la légèreté avec laquelle les questions relatives aux hydrocarbures étaient abordées au Sénégal, soulignant la nécessité d’engager un véritable débat.

‘’Je me désole de constater trop de facilité dans la façon d’aborder la question des hydrocarbures et qui ne correspond absolument en rien à la réalité’’, a-t-il indiqué lors de la présentation de son livre intitulé : ‘’ ’Sénégal, l’histoire en marche, après un septennat bien rempli, un quinquennat face aux défis de l’avenir’’.

‘’Nous n’avons pas le droit de ne pas engager le débat autour de la question cruciale des hydrocarbures. Il est important aujourd’hui de connaitre la consistance de ce qui a été découvert’’, a-t-il expliqué. 

’Ce n’est pas parce qu’il y a cette complexité autour du pétrole, qu’il ne faut pas faire les efforts nécessaires pour comprendre, le livre aide à comprendre la question. L’élite doit la comprendre et faire en sorte que tous les débats deviennent simples et que les gens puissent prendre possession de cette question’’, a fait valoir Coulibaly.

Dans l’essai paru aux éditions ‘’Les points sur les i’’, l’auteur consacre la quatrième partie intitulé ‘’Hydrocarbures, une chance pour l’émergence et le développement’’ à cette question.

‘’La question du gaz et du pétrole va au-delà de la question économique stricto sensu financière, la question environnementale est aussi importante’’ souligne-t-il.

Pour lui, ‘’ces ressources permettront de nous forger un destin assumé dans la souveraineté d’un Etat indépendant économiquement et capable de conquérir une place de choix, avec responsabilité et dignité dans le concert des nations du monde qui comptent, et dont la voix sera encore plus audible et plus respectée qu’elle ne l’est aujourd’hui’’. 

Pour avoir été pendant sept dans le gouvernement, Abdou Latif Coulibaly témoigne de la prudence et la précaution avec laquelle la question des hydrocarbures est abordée.

L’ouvrage souligne le ministre porte-parole la pésidence est publié pour ‘’lancer un débat utile pour le pays parce que nous sommes arrivés à une étape charnière de l’évolution de notre pays’’.

Ce livre sonne comme un témoignage à partir de faits ‘’concrets et palpables. Je crois sincèrement et sur la base de faits qu’il y a une évolution notoire dans ce pays et quelque chose à faire pour des débats beaucoup plus utiles et essentiels’’, a-t-il fait observer.

Il a réitéré son appel à ‘’un débat sur la base de faits et non sur la base d’opinion’’.

L’ouvrage a ainsi été présenté comme ‘’une contribution majeure à la réflexion politique’’ par le journaliste Madiambal Diagne

‘’Il offre un legs lucide aux prochaines générations. Chacun y trouvera une boussole pour ne pas être embastillé par des rhétoriques ou des options peu crédibles qui peuvent être illusoires’’, a ajouté le journaliste.

Diagne a par ailleurs invité les contemporains des présidents, Léopold Sédar Senghor, Abdou Diouf et Abdoulaye Wade à avoir le courage de témoigner.
‘’Dire qu’il y a eu des progrès dans ce pays, dire qu’il y a eu des chantiers qui ont été ouverts ces sept dernières années, c’est dire la vérité et apporter des témoignages. C’est ce que Latif a fait et que nous devons faire’’, a-t-il avancé.

‘’Ce livre n’est pas un livre bilan, mais un ouvrage qui explique le bilan et nous donne une projection des fondements théoriques et pratiques du bilan’’, a de son côté témoigné Mahammad Boun Abdallah Dionne, secrétaire général de la Présidence.

‘’J’ai regardé le titre qui se termine par ‘’Avenir’’ (…). C’est un livre qui parle de l’avenir avec optimisme, un optimisme volontariste dans la transparence avec demain un Sénégal adossé au Plan Sénégal émergent (PSE). Un Sénégal avec des ressources pétrolières et gazières dont Latif dit qu’il a un caractère beaucoup plus géostratégique qu’économique’’, a analysé l’ancien Premier ministre.

L’essai de 424 pages comporte quatre parties : ‘’24 février 2019, à la lumière de l’histoire électorale récente du Sénégal’’, ‘’Les résultats qui illustrent un septennat bien rempli’’, ‘’Marqueurs saillants d’un septennat, en transformations structurelles amorcées par le PSE…’’ et ‘’Hydrocarbures, une chance pour l’émergence et le développement’’.

Abdou Latif Coulibaly, journaliste de profession, a débuté l’écriture de cet ouvrage en 2012. Il avait déjà à son actif plusieurs ouvrages dont le plus connu est sans doute ‘’Wade, un opposant au pouvoir, l’alternance piégé’’ (2003).

FKS/AKS