6, 8 millions de pèlerins ont effectué la Oumra depuis le début du Ramadan (officiel)
APS
MONDE-ISLAM-PELERINAGE

6, 8 millions de pèlerins ont effectué la Oumra depuis le début du Ramadan (officiel)

De l’envoyé spécial de l’APS : Abdou Kogne Sall
 
La Mecque, 30 mai (APS) - Quelque 6, 8 millions de pèlerins musulmans se sont rendus à la Mecque pour effectuer la Oumra, également appelée petit pèlerinage, depuis le début du mois de ramadan, a appris l’envoyé spécial de l’APS.

A ces pèlerins étrangers, s’ajoutent 684 000 résidents qui ont fait le déplacement du Masdjid Al Haram, la mosquée des lieux saints de la Mecque qui abrite la Kaaba, a précisé une source proche du ministère saoudien du Hadji et de la Oumra.
 
Cet édifice religieux est le lieu d’attraction de plusieurs milliers de fidèles qui s’y pressent depuis le début du mois du jeûne musulman pour raffermir leur foi à travers des prières et autres invocations.
 
Le plus grand nombre, couverts uniquement de deux pagnes de couleur blanche appelés "kharma" s’y pressent pour la Oumra qui consiste à faire sept fois le tour de la Kaaba en faisant des invocations avant de faire autant de fois le parcours entre Safâ et Marwa, un des rituels obligatoires du pèlerinage. 
 
Cette marche, symbolique, vise à commémorer et à refaire le parcours effectué par la mère d’Ismaël dans sa quête d’eau.
 
L’augmentation sans cesse croissante du nombre de pèlerins à La Mecque, un territoire de 800 kilomètres carrés, s’accompagne d’une expansion constante du périmètre de la ville sainte.
 
Aujourd’hui, seize ponts et tunnels mènent directement au Masdjid Al Kharam, alors que de nombreux projets d’infrastructures sont en cours d’exécution pour faciliter le déplacement des pèlerins, selon le ministère saoudien du Hadj et de la Oumra.
 
Il en est ainsi de la station de train rapide de Haramain récemment mise en service à La Mecque pour assurer la desserte de Médina Al Mounawar, ville distante de 450 kilomètres de La Mecque et abritant le deuxième lieu saint de l’islam. 
 
L’édifice flambant neuf et doté de toutes les commodités d’une gare moderne constitue l’épicentre du transport rapide des pèlerins et des voyageurs. Les trains en circulation font le trajet en deux heures.
 
Il en faut cinq en voiture, a-t-on appris lors d’une visite des lieux organisée mercredi pour les journalistes venus couvrir le 14ème sommet ordinaire de l’Organisation de la coopération islamique (OCI).
 
Le train rapide de Haramian est doté d’une capacité de transport de 160 000 personnes par jour, tandis que 500 000 passagers ont été recensés depuis son lancement il y a neuf mois. Le projet a coûté 60 milliards de ryal (la monnaie locale).
 
L’autre projet phare de ce programme est le nouvel aéroport King Abdul Aziz de Djeddah qui sera prochainement ouvert aux vols internationaux. Il est actuellement exploité pour les liaisons domestiques.
 
L’infrastructure a une capacité d’accueil de 59 000 voyageurs par semaine et prévoit d’accueillir en moyenne 30 millions de voyageurs par an, ont expliqué ses responsables lors d’une visite de journalistes sur les lieux.
 
AKS/BK