44 officiers gendarmes africains du CAOG reçoivent leurs diplômes
APS
SENEGAL-SECURITE

44 officiers gendarmes africains du CAOG reçoivent leurs diplômes

Dakar, 21 juin (APS) - Au total, 44 officiers de la 9eme promotion du cours d’application des officiers de la Gendarmerie nationale (CAOG) ont reçu, jeudi à Dakar, leurs diplômes après une formation de 42 semaines, a constaté l’APS.

Les 44 officiers gendarmes récipiendaires proviennent de 11 pays d’Afrique francophone que sont le Bénin (3), le Burkina Faso (1), le Congo (4), la Côte d’Ivoire (5), le Djibouti (2), le Gabon (2), la Guinée Conakry (3), le Mali (1), le Niger (4), le Sénégal (18) et le Tchad (1), a listé le commandant de l’Ecole des officiers de la Gendarmerie nationale (EOGN), Pape Diouf.
 
Le CAOG est un établissement militaire supérieur créé en 2007 en partenariat avec la France. Il a formé depuis sa création 386 officiers dont 19 femmes provenant de 13 pays du continent, a indiqué le commandant Pape Diouf.
 
Le sénégalais Mahamadou Lamine Thiam est la major de la promotion 2015-2016 de l’Ecole des Officiers de la Gendarmerie Nationale qui a enregistré d’excellents résultats cette année avec une mention Très Bien, 23 Bien, 14 Assez Bien et 3 Passables.

Ces performances sont dues à l’engagement des élèves officiers mais aussi au dynamisme d’une équipe d’encadreurs disponible et rigoureuse, a précisé Pape Diouf lors de la cérémonie de remise de diplômes à la Caserne Général Mame Bounama Fall. 
 
Le commandant Diouf a souligné que "pour une meilleure prise en charge des menaces sécuritaires de plus en plus pressantes en Afrique, le CAOG a décidé d’ajouter de nouveaux modules d’enseignement comme le terrorisme, la cybercriminalité, le blanchiment d’argent et le trafic de stupéfiants".

Ces nouvelles matières permettront aux élèves de comprendre, d’étudier ces phénomènes, d’apprendre à les identifier et à les prévenir avant de les combattre directement, a-t-il expliqué. 
 
 
Le Général de division, Haut commandant de Gendarmerie et directeur de la justice militaire, Mamadou Guèye Faye a dit aux nouveaux diplômés que le CAOG n’est pas seulement "une école pour avoir des diplômes mais aussi pour forger une tradition d’exigence pour discerner ses diplômes".
 
Il a par ailleurs conseillé aux récipiendaires d’avoir "une attitude d’humilité, de rigueur, d’intégrité, d’exemplarité, de loyauté et de courage".

"La mission qui vous attend est une mission de sécurité qui exige d’entretenir au sein de l’institution des spécificités par rapport à la société civile", a souligné le Général de division Mamadou Guèye Faye.
 

MDI/PON