Présentation du Plan d’investissement extérieur de l’UE au Sénégal, mardi
APS
SENEGAL-EUROPE-COOPERATION

Présentation du Plan d’investissement extérieur de l’UE au Sénégal, mardi

Dakar, 1er nov (APS) - La délégation de l’Union européenne (UE) au Sénégal organise mardi à Dakar un atelier de présentation du Plan d’investissement extérieur de l’institution au secteur privé sénégalais, a appris l’APS.
 
Selon un communiqué, cette rencontre, prévue à partir de 9 heures, au Terrou-Bi, se déroulera en présence d’Irène Mingasson, ambassadrice de l’Union européenne (UE) au Sénégal, et du ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott.
 
"Dans une économie mondialisée, il est important de renforcer la compétitivité du secteur privé et stimuler l’investissement pour créer des emplois. Cette vision sous-tend les orientations politiques actuelles de l’UE en faveur de l’emploi, de la croissance durable et de l’investissement", indique le communiqué.
 
Aussi le plan d’investissement extérieur de l’UE a pour objectif d’encourager l’investissement dans les pays partenaires de l’Afrique y compris le Sénégal.

"Il (le plan) promouvra une croissance inclusive, la création d’emplois, le développement durable et s’attaquera ainsi à certaines des causes profondes de la migration irrégulière", ajoute la même source.
 
Elle note que "c’est également dans cet esprit que se déploie la nouvelle +Alliance Afrique-Europe pour des investissements et des emplois durables+ lancée par l’UE en septembre 2018".
 
Selon le communiqué, le Plan d’investissement extérieur créera les conditions d’une participation plus durable du secteur privé, renforcera les investissements dans les infrastructures et les énergies renouvelables, et soutiendra le développement économique durable et inclusif au profit de la population.
 
L’UE a ciblé le secteur privé, les investisseurs pour la présentation du Plan d’investissement extérieur au Sénégal car elle juge leur participation essentielle à l’opérationnalisation de cette initiative. 
 
"Il est important d’avoir un dialogue public-privé qui soit dynamique, car le secteur privé est le mieux placé pour comprendre quelles sont les contraintes à l’investissement", souligne le communiqué.
 
 
 
 
 

PON/BK