Les avantages d’un campus franco-sénégalais à Dakar mis en exergue
APS
SENEGAL-FRANCE-EDUCATION

Les avantages d’un campus franco-sénégalais à Dakar mis en exergue

Dakar, 25 oct (APS) - L’ouverture du campus franco-sénégalais à Dakar va permettre aux étudiantes de pouvoir rester au Sénégal et obtenir un diplôme à la fois français et sénégalais, a indiqué Philippe Lalliot, ambassadeur de France au Sénégal.
 
Le diplomate s’exprimait, vendredi, en marge des journées portes ouvertes organisées par la plateforme Campus-France sur les modalités d’accès à l’enseignement supérieurs français.

Parlant du campus franco-sénégalais, Philippe Lalliot a précisé que 15 formations, Bac+ 3, Bac+5, dans des domaines très diversifiés sont déjà ouvertes cette année. 

’’Il y en aura d’autres dans les années qui viennent’’, a t-il assuré.

Dans les prochaines années, ’’on va diversifier ce catalogue de formations. Mais on va aussi vers des formations professionnelles plus courtes plus pour répondre aux besoins et soucis des étudiants directement branchés sur le marché de l’emploi’’, a souligné le diplomate.

Le ministre sénégalais de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Cheikh Omar Anne s’est dit satisfait de la présence de certains des 24 établissements partenaires qui proposent des formations dans le cadre du campus franco-sénégalais.

’’Ces formations sont d’autant plus importantes parce que conçues pour répondre aux besoins prioritaires identifiés par le Plan Sénégal émergent (PSE)’’, a déclaré le ministre sénégalais.
 
Le campus franco-sénégalais a été lancé en juin à Dakar, dans le but de permettre à des établissements sénégalais et français de mettre en place en commun des nouvelles formations à travers "une démarche innovante".
 
’’Il s’agit ici de co-construire entre des établissements français et sénégalais des nouvelles formations, en apportant des innovations avec un nouveau regard, sous un nouvel angle’’, avait expliqué la ministre française de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal.
 
Dans le cadre du lancement de ce campus, 15 formations seront dispensées dès la rentrée académique 2019 dans les établissements retenus au Sénégal, en collaboration avec les universités françaises. 
 
Selon Mme Vidal, ce campus apportera non seulement du savoir, mais également du savoir-faire grâce à l’apport notamment financier des entreprises du secteur privé. 
 
Ce campus franco-sénégalais se projettera également sur le plan de la recherche et de l’innovation tout en incluant des entreprises, a-t-elle ajouté lors de la cérémonie de lancement officiel des formations du campus franco-sénégalais. 
 
Il y aura également plusieurs perspectives à court terme, notamment dans l’accompagnement au développement de la partie recherche, des projets communs d’écoles doctorales, entre autres. 
 
 
 

AN/OID