Le WARC accueille la 2e édition de
APS
SENEGAL-CINEMA-HOMMAGE

Le WARC accueille la 2e édition de "Sembène à travers l’Afrique", samedi

Dakar, 6 juin (APS) – La 2e édition de "Sembène à travers l’Afrique" démarre, samedi, à 10 heures au Centre de recherche ouest africain (Warc en anglais) de Dakar par la projection du film "Xala" de Sembène Ousmane, a indiqué mercredi son initiateur, le cinéaste Samba Gadjigo, universitaire sénégalais vivant aux USA. 
 
S’exprimant lors d’une conférence de presse au Warc, il a expliqué que cette manifestation est organisée dans le cadre de la commémoration du 11e anniversaire de la disparition de l’écrivain-cinéaste Sembène Ousmane décédé le 9 juin 2007. 
 
L’évènement se poursuivra jusqu’au dimanche 11 juin.

Le film "Xala" réalisé en1975 par Sembène Ousmane et le documentaire "Sembène ! "(2015) du Sénégalais Samba Gadjigo et de l’Américain Jason Silverman seront à l’écran gratuitement dans 35 pays africains dont le Sénégal (à Dakar et dans les régions). 
 
"25 projections sont prévues à Dakar et dans certaines régions du Sénégal et plus de cent diffusions dans 34 pays africains dont le Bénin, Cameroun, Congo, Kenya, Gambie, etc.", a souligné Gadjigo, par ailleurs biographe de Sembène. 
 
Selon lui, le choix du film "Xala" s’explique "par la pertinence de sa thématique". 

"Sur les dix longs métrages réalisés par Sembène Ousmane, de tous ses films, +Xala+ est le plus pertinent de par sa thématique. (…) et le plus historique", fait remarquer le professeur de littérature africaine. 
 
Car, poursuit-il, "il raconte des histoires vraies qui se sont passées à Dakar en 1970, c’est un moment de notre histoire économique ou des Sénégalais ont pris possession de notre économie". 
 
Le film "Xala" qui relate l’impuissance d’un homme est une métaphore "de la faillite des indépendances africaines et de notre bourgeoisie", selon le professeur Gadjigo.
 
Les organisateurs disent avoir choisi ce film pour "susciter un débat sain et serein sur le sujet". 
 
Ils estiment aussi que cette réédition du projet "Sembène à travers l’Afrique « -démarré lors du dixième anniversaire de la disparition de "l’Aîné des anciens" - s’explique par "le succès" enregistré l’année dernière. 
 
Il s’agit à travers cette commémoration "de célébrer la vie et l’œuvre" de Sembène Ousmane. 
 
"C’est une occasion pour faire vivre, donner de la substance à un rêve du cinéaste qui a nourri toute sa vie durant, de voir ses films vus par le plus grand nombre. Ses romans, et films seront diffusés à travers le continent pour l’édification du rêve panafricaniste", a dit M. Gadjigo. 
 
La 2e édition de "Sembène à travers l’Afrique" produit par "Galle Ceddo project" est financée par la fondation américaine "Frances Cassirer" à hauteur de 110 mille dollars américain pour quatre ans.

FKS/OID:ASB