Le groupe ‘’Guneyi’’ de Saint-Louis prépare un nouvel album pour le 10 avril prochain
APS
SENEGAL-MUSIQUE

Le groupe ‘’Guneyi’’ de Saint-Louis prépare un nouvel album pour le 10 avril prochain

Dakar, 7 mars (APS) – Le groupe ‘’Guneyi’’, composé de cinq membres, sort un nouvel album intitulé ‘’Dina Bakh’’ ou ‘’Hope’’ (l’espoir en wolof et anglais) le 10 avril prochain, a annoncé vendredi à l’APS son coordonnateur, Papiss Diara. 
 
Cette troisième production comprendra 12 morceaux, a-t-il précisé. D’ailleurs, deux singles sont déjà sortis au mois de février, notamment ‘’Soxna ci’’, un hommage à la femme et ‘’BB Balma’’, une chanson d’amour. 
 
‘’Cet album +Dina Bakh+, il faut y croire, après notre deuxième album +Guem-guem+ [croyance] pour dire qu’il faut toujours y croire. C’est un message d’espoir, il faut être optimiste dans la vie et persévérer’’, poursuit Papiss, claviériste du groupe. 
 
Le groupe ‘’Guneyi’’ de Saint-Louis sera en concert vendredi et samedi dans des clubs de Dakar. 
 
Passionnés de musique depuis leur jeune âge, ces cinq frères ont créé leur groupe en 1997. La famille, ’’plus qu’une chance, qu’un handicap’’, entraine une ’’cohésion du groupe’’, estime Papiss. 
 
Les frères Diara ont appris la musique auprès de Alé Mbaye, un ancien instrumentiste des groupes ‘’Wock’’ de Saint-Louis et du ‘’Djolof band’’ de Viviane Ndour. 
 
Bayla et Palaye Diara, les chanteurs et compositeurs, Papiss le pianiste, Souleymane le bassiste, et Théo le batteur, tous des anciens étudiants de l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis, allient depuis plusieurs années leur passion artistique aux études. ‘’Notre père El Hadji Amadou Moustapha Diarra, devenu aujourd’hui notre manager, en avait fait une exigence’’, témoigne Papiss. 
 
Aujourd’hui, le groupe ‘’Guneyi’’ compte en son sein un sociologue, un comptable, un spécialiste du développement local et deux diplômés de l’UFR CRAC de Saint-louis. 
 
Pendant ce temps, la formation musicale se poursuit sur le tas avec des rencontres et des masters class avec de grands musiciens sénégalais, notamment le défunt bassiste du Super Etoile Habib Faye et le claviste Henri Guillabert, oncle et parrain du groupe. 
 
C’est en 2010 que Bayla, Palaye, Papis, Jules et Théo optèrent pour la musique avec un style assez singulier, mélangeant afro-beat et afro pop, et parfois avec un peu de Mbalax. Ils sortent leur premier album ‘’Sayandé’’, la reprise d’une chanson populaire avec sept titres. 
 
‘’Tous les morceaux tournaient autour de la protection de l’enfance, les enfants de la rue, l’éducation, l’attention que les parents doivent avoir pour leurs enfants’’, explique Palaye Diara qui estime qu’à l’époque, ils ne chantaient que ‘’les préoccupations des jeunes vu leur âge’’. 
 
En 2012, le groupe sort un deuxième album ‘’Guem-guem’’ (Croyance en wolof) dans leur propre studio d’enregistrement, et le label ‘’Diart Diart’’ est mis en place pour soutenir les artistes et le développement de la musique à Saint-Louis.
 
Ils sont très connus sur la scène musicale saint-louisienne depuis leur concert organisé en 2017 à l’Institut français de la ville tricentenaire et l’année dernière au Théâtre national Daniel Sorano de Dakar. 
 
Le groupe ‘’Guneyi’’ qui, a toujours cru en ses potentialités, invite les jeunes à avoir ‘’une culture du travail’’. 
 
‘’Nous pouvons réussir chez nous au Sénégal et en Afrique, il faut y croire et travailler pour atteindre ses objectifs. Il faut beaucoup de patience, rien n’est impossible’’, expliquent Papiss et Bayla. 

FKS/ASG/MD