Le festival digital ’’Akoustikers live’’ rend hommage à Tony Allen
APS
SENEGAL-FRANCE-MUSIQUE-CULTURE

Le festival digital ’’Akoustikers live’’ rend hommage à Tony Allen

Dakar, 2 mai (APS) – Le festival digital ’’Akoustikers live in the house’’, initié par le styliste et slameur sénégalais Mike Sylla, rend hommage dans son troisième numéro, ce samedi à partir de 18h, au batteur nigérian Tony Allen décédé jeudi à Paris à l’âge de 79 ans. 
 
 
’’Tony Allen était le meilleur batteur de tout bord, il a beaucoup travaillé pour la musique africaine avec les Ali Farka Touré, Féla Kuti. C’était le papa de l’afrobeat, il était très respecté dans le milieu de la musique’’, a expliqué Mike Sylla, joint par téléphone depuis Paris. 
 
Le batteur virtuose Tony Allen a été un des pionniers de l’afrobeat avec son ami Féla Anikulapo-Kuti, dont il était le batteur et directeur artistique de 1968 à 1979. 
 
’’Féla a déclare que sans Tony Allen il n’y n’aurait pas d’afrobeat. Il est aussi décrit par Brian Eno (musicien et arrangeur britannique) comme peut être le plus grand batteur qui ait jamais vécu’’, se souvient le styliste sénégalais.
 
Pour ce troisième numéro, ’’Akoustikers live in the house’’ met en scène quatorze artistes de 12 pays parmi lesquels Magou Saliou Samb (Sénégal), Queen Eteme (Cameroun), Youssouf Diabaté (Mali), Maru Aguilar (Guatémala), Co Joe (Japon), Mobeatz Bangr et Nichole Stephens (USA). 
 
Pour Mike Sylla, ce festival digital totalement gratuit et où les artistes jouent de façon bénévole vise à ‘’générer une bonne énergie autour de la lutte du Covid – 19’’. 
 
’’Cette plateforme digitale que le public peut suivre à travers les réseaux sociaux et notre télévision web ‘’DSNTV’’et les télévisions partenaires comme la 2STV au Sénégal aide la diaspora africaine et les populations en générale à vivre le confinement et à s’accompagner’’, a t-il dit. 
 
Selon lui, ’’l’idée est de faire converger les gens sur un idéal de solidarité autour de la lutte de la pandémie du Coronavirus, les artistes apportent ainsi leur contribution, leur moyen artistique en donnant le meilleur d’eux par rapport au confinement, c’est pour les accompagner et faire en sorte qu’ils restent chez eux’’.
 
Durant ce concert, chaque artisite fait une performance de trois minutes à partir de chez lui, avec les moyens dont il dispose, et lance aussi des messages ’’de confort, de réconfort et de solidarité’’. 
 
Pour les premiers numéros du festival ’’Akoustikers live in the house’’ organisés les 18 et 25 avril, des artistes sénégalais comme Ma Sané ex musicienne du groupe’’ Waflash’’ de Thiès, Woz Kaly, Angelique Dione, Cheikh Guissé, Lamine Cissokho, Idrissa Diop étaient de la partie.
 
Au total, 38 musiciens ont participé à ce festival qui prend normalement prend fin le 11 mai date du déconfinement annoncée par les autorités françaises.
 
Mike Sylla a expliqué que le choix des artistes se fait à partir de son réseau et d’amis musiciens. 
 
Le styliste sénégalais démarre aussi ’’Slam à l’appart’’, dimanche, un projet qui va réunir des slameurs de tous les pays pour ’’des moments de poésie’’. 
 

FKS/OID