L’élection des Hauts conseillers de Dakar à la Une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

L’élection des Hauts conseillers de Dakar à la Une

Dakar, 26 août (APS) – La bataille de Dakar à l’occasion de l’élection des Hauts conseillers devant siéger au Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT) est un des sujets en exergue dans les quotidiens parvenus vendredi à l’APS.




Au sujet de l’élection des Hauts conseillers à Dakar, Le Populaire titre : "Macky valide la liste de Benoo Bokk Yaakaar (BBY), mais va sévir en cas de défaite". 



"La liste de BBY dans le département de Dakar pour les besoins de l’élection des Hauts conseillers a reçu hier la bénédiction du président Sall. Mais, ce dernier, qui a présidé la réunion du Secrétariat exécutif national (SEN) de l’Alliance pour la République (APR), a promis de tirer toutes les conséquences d’une bérézina", selon Le Pop.



Abordant cette réunion du SEN de l’APR, L’As titre : "Macky menace". Selon le journal, le patron de l’APR "a décidé de s’engager lui-même dans la bataille pour récupérer la capitale des mains de Khalifa Sall".



A ses camarades, il a lancé, rapporte le journal : "Si vous ne gagnez pas, cela montre qu’aucun responsable n’a une plus-value pour inverser la tendance et j’en tirerai toutes les conséquences".



Pour L’Observateur, "le président engage la bataille de Dakar". "Le ton est donné et l’assaut sera général. Sur ordre du président, les responsables de l’APR et de la coalition BBY vont participer à la prochaine bataille électorale de Dakar", écrit le journal.



L’Obs note aussi qu’en perspective des législatives de 2017 et de la présidentielle de 2019, Macky Sall "ordonne la traque des +liaisons fatales+". Ainsi, Abdoul Mbaye, Malick Gackou, Ousmane Sonko, Nafi Ngom, Khalifa Sall, Pape Diop seraient dans le viseur du patron de l’APR.



Après la libération de Karim Wade, Le Témoin quotidien s’interroge sur "l’avenir du mouvement Karimiste". "Estimés à 700 à travers le pays et à l’étranger, les mouvements de soutien à Karim Wade sont à la croisée des chemins. Ils sont appelés à faire une mutation profonde après la libération de leur leader Karim Wade (…)", écrit le journal.



Le Quotidien s’intéresse à l’Aéroport international Blaise Diagne et indique qu’après avoir payé les arriérés de salaire, le groupe Binladin règle une partie de ses créanciers.



Dans un entretien avec le journal Enquête, l’ambassadeur israélien à Dakar, Paul Hirschon, déclare : "Le Sénégal est un îlot de stabilité".



Le Soleil s’intéresse à la visite du chef de l’Etat chez le Khalife général des mourides à Dakar et titre : "Prières pour un Sénégal de paix".



 OID/PON