Commémoration du 30ème anniversaire de la
APS
SENEGAL–AFRIQUEDUSUD-CULTURE

Commémoration du 30ème anniversaire de la "Conférence de Dakar" sur l’apartheid, à partir de mardi

Dakar, 7 juil (APS) – Des manifestations auront lieu mardi, à Dakar, pour commémorer le 30ème anniversaire de la "Conférence de Dakar" sur l’apartheid, annonce un communiqué du ministère sénégalais de la Culture et de la Communication.
 
La "Conférence de Dakar", une rencontre "historique", selon le communiqué, avait réuni du 9 au 12 juillet 1987, dans la capitale sénégalaise, des dirigeants de l’"African national congress" (ANC) et une délégation de Sud-Africains blancs, à un moment où l’Afrique du Sud vivait l’apartheid, le régime de ségrégation raciale dirigé par une minorité blanche.
 
Les manifestations prévues mardi pour commémorer cette rencontre vont démarrer par la signature d’"un accord de jumelage" entre le Musée de Robben Island (Afrique du Sud) et la Maison des esclaves de Gorée (Sénégal).
 
Un colloque aura lieu jeudi, à la Place du Souvenir, à Dakar, sur le thème : "La force du dialogue et de la négociation : hier, aujourd’hui et demain".
 
Des universitaires, des officiels sénégalais et des témoins de la "Conférence de Dakar" sur l’apartheid, des jeunes, du Sénégal et de l’Afrique du Sud, prendront part au colloque.
 
Un concert est prévu vendredi, au Monument de la Renaissance africaine, à Dakar, pour marquer la clôture des manifestations. Il sera animé par les artistes sénégalais Ismaël Lo et Cheikh Lo, et des ténors de la musique sud-africaine, Thandiswa, Mazwai et Kwesta.
 
Nelson Mandela (1918-2013), héros de la lutte contre l’apartheid, devenu président de l’Afrique du Sud de 1994 à 1998, a été incarcéré pendant 27 ans à Robben Island, une île qui accueille de nombreux visiteurs en souvenir de son engagement politique.
 
"Les deux îles (Gorée et Robben Island) partagent une histoire commune, qui date de la période douloureuse de l’oppression et de l’asservissement. Elles sont toutes les deux un symbole exceptionnel de réconciliation et du triomphe de la liberté sur l’oppression, l’exploitation et le racisme", souligne le communiqué.
 
"La conférence de Dakar" avait ouvert la voie à "des négociations officielles" entre l’ANC et les leaders blancs de l’Afrique du Sud, lesquelles ont conduit à la "fin de l’apartheid" et à "l’avènement de la démocratie et de la liberté en Afrique du Sud". 
 
La délégation de l’ANC à cette rencontre de Dakar était dirigée par Thabo Mbeki, qui a succédé à Nelson Mandela à la présidence sud-africaine, de 1999 à 2008.
 
Celle du gouvernement sud-africain était conduite par Frederik van Zyl Slabbert. "C’était au moment où l’Afrique du Sud vivait les plus sombres périodes de son histoire", affirme le communiqué du ministère sénégalais de la Culture et de la Communication. 
 
Il précise que les gouvernements de l’Afrique du Sud et du Sénégal prendront part à l’organisation des manifestations prévues à partir de mardi, à Dakar.


FKS/ESF