Cérémonie de prières du M2D à Bignona, samedi
APS
SENEGAL-POLITIQUE-MEMOIE

Cérémonie de prières du M2D à Bignona, samedi

Dakar, 19 mai (APS) - Le Mouvement pour la défense de la démocratie (M2D), regroupant des partis d’opposition et des organisations de la Société civile dont Y ’en a marre, annonce organiser une "cérémonie de prières et de recueillement" à la mémoire de "jeunes martyrs" de la démocratie, samedi à Bignona (sud).

"Pour honorer leur mémoire et garder leur souvenir, le M2D organise une cérémonie de prières et de recueillement le samedi 22 mai 2021 à partir de 9h à Bignona", écrit-il en allusion aux personnes ayant trouvé la mort dans de violentes manifestations politiques enregistrées au Sénégal en mars dernier.
 
L’interpellation du député et opposant Ousmane Sonko, visé par une plainte pour "viols répétés et menaces de mort", avait suscité une vague de manifestations à l’origine d’une explosion de violence rarement enregistrée au Sénégal. 
 
Les échauffourées ayant opposé pendant plusieurs jours les forces de sécurité à des jeunes principalement se réclamant de l’opposant ont provoqué une dizaine de morts à travers le territoire sénégalais.
 
Les dignitaires religieux, musulmans et chrétiens, ont été finalement mis à contribution pour un retour au calme et à l’apaisement, une médiation qui a également conduit à la mise en liberté provisoire de l’opposant.
 
Dans un communiqué portant sur l’organisation de cette cérémonie de prières et de recueillement, le M2D évoque la mémoire de ces "jeunes martyrs de la démocratie, partis à la fleur de l’âge, entre 12 et 35 ans". 
 
Il rappelle que ces "moments troubles (...) ont fortement ébranlé la paix sociale, la stabilité et l’unité nationale", avant de s’incliner "pieusement devant la mémoire de ces martyrs de la démocratie".
 
"Des représentants de toutes les communautés religieuses du pays, des obédiences politiques- les partis de l’opposition comme de la mouvance présidentielle -, des organisations de la société civile et des mouvements citoyens" sont invités à cette journée de prières, précise le communiqué.
 
Il explique le choix porté sur Bignona par le fait que "c’est la ville du Sénégal qui a payé le plus lourd tribut lors des manifestations", sans compter que cette commune, principales villes de la Casamance, "est aussi l’un des symboles marquants de la crise qui endeuille le Sénégal depuis plus de 40 ans", en référence au conflit né de la présence d’une rébellion indépendantiste dans cette partie méridionale du Sénégal.
 
"Nulle autre ville du Sénégal, n’exprime dès lors, mieux que Bignona, ce sentiment fort et irréfragable de paix, de justice et d’unité", note le M2D, selon lequel la cérémonie prévue à Bignona "sera l’occasion de lancer un appel à tous les acteurs de l’espace public à préserver la paix et la stabilité sociale et politique du Sénégal".
 
"Il s’agira pour le M2D d’engager les acteurs politiques, les mouvements citoyens et associations de la société civile, à sceller un pacte, celui de Bignona, pour bannir de l’espace politique toute idée, tout discours, tout acte et toute pratique tendant à manipuler les identités religieuses, ethniques et communautaires à des fins politiciennes", peut-on lire.
 
Selon le communiqué, "Bignona sera le point de départ d’une refondation nationale autour des valeurs d’unité, de solidarité et de fraternité qui cimentent notre vivre ensemble tel qu’il nous a été légué par nos illustres anciens".
 
Après cette journée de prières de Bignona, le M2D compte organiser "des rencontres similaires dans toutes les régions avec une première étape programmée dans le Fouta", où seront proclamés les "mêmes messages de paix, d’unité et de fraternité".
 
Aussi le M2D invite-t-il "tous les citoyens, les leaders politiques et de la société civile à se joindre à ce vaste mouvement national pour la paix et l’unité".

BK/ASG