Atelier sur les techniques traditionnelles de massage, samedi à Koungheul
APS
SENEGAL-SOCIETE

Atelier sur les techniques traditionnelles de massage, samedi à Koungheul

Dakar, 27 juil (APS) - Un atelier sur les techniques traditionnelles de massage est prévu samedi à Koungheul, pour "susciter la réflexion" et "conscientiser sur l’importance de préserver certaines pratiques culturelles connues et usitées en Afrique dans le temps", annonce un communiqué du Centre d’orientation sur les études africaines (COSA), organisateur de l’activité.
 
Le COSA organise l’atelier à travers son point focal et en collaboration avec la commune et le centre de santé de Koungheul, précise la même source. 
 
Le massage, plus connue en wolof sous le nom "Dàmp" ou "Bës", est une technique ancestrale utilisée pour la femme qui vient d’accoucher et pour le nouveau-né, dans plusieurs zones du continent africain. Aujourd’hui, constate COSA, elle commence à disparaitre, 95 % des jeunes mamans et jeunes filles de la nouvelle génération ne maîtrisant pas la technique ou ignorant la pratique.
 
Le texte rappelle qu’à l’origine, le massage était destiné à stimuler l’organisme du nouveau-né. Une semaine après l’accouchement, la mère, la tante, la grand-mère ou la nourrice exerçait le massage sur l’enfant.
 
"Les techniques de pétrissages, battages, pressions, vibrations, longs étirements sont associés pour faire d’une séance de massage un moment de détente. S’y ajoutent des impulsions accordées sur une cadence énergique et vivifiante", ajoute le communiqué de COSA.
 
Outre "ses vertus relaxantes, le massage contribue à apaiser les douleurs musculaires, à débarrasser l’organisme des tensions nerveuses et dans une certaine mesure à combattre le stress". 
 
Le beurre de karité, provenant généralement de l’agriculture biologique africaine, est le produit aux actifs hydratants qui est le plus utilisé lors de la séance.
 
Cet atelier sur le massage sera précédé, la veille, d’un panel sur les thèmes de l’émigration clandestine, la crise de la lecture, la scolarisation et le maintien des filles à l’école. A cette occasion, les élèves européens venant d’Allemagne, d’Italie et des Pays-Bas aborderont les thèmes de l’égalité des genres et du développement durable.
 
Le COSA intervient dans la commune et le département de Koungheul depuis près de 10 ans dans le domaine de la santé communautaire par la mise à disposition d’une ambulance médicalisée pour le poste de santé de Khordane, la construction d’une Maison d’accueil et d’une salle de formation à Koungheul. 
 
ADC/BK