La gouvernance du secteur de la publicité au menu d’un atelier
APS
SENEGAL-MEDIAS-PUBLICITE

La gouvernance du secteur de la publicité au menu d’un atelier

Dakar 6août (APS) – La gouvernance du secteur de la publicité au Sénégal est au cœur d’une rencontre organisée lundi par le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA).

’’L’atelier a pour objectifs de partager l’information sur la situation du secteur de la publicité au Sénégal, les enjeux et les perspectives ; formuler des recommandations pour un meilleur fonctionnement et pour la bonne gouvernance du secteur ; proposer un mécanisme de suivi et de mise en œuvre’’, a expliqué Babacar Touré, président du CNRA.
 
Il s’exprimait à l’ouverture d’un atelier de partage et de concertation de deux jours sur la publicité au Sénégal, organisé par le CNRA.
 
’’La première instance de régulation, c’est la famille, la responsabilité parentale. Mais, dans un environnement déstructuré, des familles éclatées, des parents absents, les enfants sont laissés à eux-mêmes, ce qui fait qu’ils sont le groupe le plus vulnérable’’, a-t-il rappelé.
 
Babacar Touré a relevé que ‘’sans les médias, il n’y a pas de régulation’’, et que ‘’la régulation s’entend donc comme l’œil et l’oreille de la société parce que c’est des valeurs de la société’’.
 
’’Ces valeurs positives et dynamiques telles qu’elles doivent se refléter dans notre vivre ensemble dans les médias publics ou privés qui fondent le besoin de réguler’’ , a-t-il dit
 
’’Notre mission première et dernière est de nous intéresser aux contenus qui sont diffusés par les radios et par les télévisions’’, a-t-il souligné, notant que pour ’’ce qui est de l’organisation et de la gouvernance de ce secteur, c’est l’Etat, à travers ses structures et institutions, qui en a la charge’’.
 
La liberté d’expression, ‘’quand on en parle souvent, est corrélée aux médias’’, a-t-il rappelé, précisant qu’’’il s’agit de l’expression du citoyen’’.
 
Pour Babacar Touré, ’’les publicitaires titillent nos imaginaires, procèdent par séduction, par attraction et nous rendent dépendants’’. ‘’Eux-mêmes, ajoute-t-il, portent leur propre rêve souvent commercial. A chacun rêve d’y trouver son compte, peu importe le prix’’.
 
Il est revenu sur l’article 9 de la loi 83-20 du 28 janvier 1983 qui ’’interdit toute publicité mensongère’’’. 
 
M. Touré a aussi rappelé que le CNRA ‘’’contrôle par tous les moyens appropriés le contenu et les modalités de programmation des émissions publicitaires diffusées par les médias publics comme privés’’.

VS/OID/ASG